Devenir un exterminateur de nains de jardin


Tu dois te dire « ça y est, il a pété un cable ». Et je t’avouerais qu’en cette journée (un dimanche soir) ou je me sens curieusement fatigué, je suis assez proche de cet état. Et même si je n’ai qu’une seule envie – me poser dans mon canapé et regarder un épisode de la série « Sherlock »- je me suis quand même dit que ça serait un article sympa à te faire.
Alors oui, ça aura rapport avec le sport, mais tu vas comprendre de quoi il en retourne plus tard.

Dans la vie, il y a des trucs cool, et les nains de jardin peuvent en faire partie pour certains. Mais pour le propos de cet article, on va présupposer que tu les déteste.
Ton but avoué, c’est de faire en sorte d’éradiquer cette espèce endémique de zones végétales privatives.
Seulement, tu ne sais pas trop comment t’y prendre : pas de paniques, je vais t’expliquer.

1ère étape : Le repérage

Ah, bah oui, les grands moyens hein !

Alors oui, évidemment, certaines personnes aiment à décorer leur propriétés de ces infâmes petits personnages. Sinon, ça n’existerait pas, et ce que tu lis en ce moment aurait bien moins de sens (déjà que tu te demandes pourquoi tu t’évertue à le parcourir).
Mais pas tout le monde, loin de là. Il va donc falloir que tu repères au préalable les endroits ou il y en a.
Ca implique non seulement de savoir où ils sont à la fin de ton opération, mais aussi d’imaginer les moyens les plus efficaces d’y parvenir. Bien sur, tu peux embaucher un guide du secteur, qui te facilitera grandement le travail, car il connaît les personnes, les multiples sécurités que tu devras franchir, bref, il va considérablement réduire le temps que tu passeras sur cette étape.
C’est celle qui sera la plus importante, parce qu’il va te falloir plein de plans de secours, au cas où quelque chose foire.
Et une fois que tu en auras fini, tu pourras passer à la suivante à savoir :

2eme étape : L’action

Ca y est, tu t’es bien préparé(e), tu as acheté les équipements dont tu auras besoin, tes plans sont connus, calibrés, et tu es sur les starting block.
Si ton ambition est d’éliminer un grand nombre de nains de jardins, tu vas savoir qu’il te faudra du temps pour ça, une quinzaine par nuit semble acceptable, et peut-être qu’avec l’habitude, tu pourras faire plus, mais tu es limité(e) par la longueur de la nuit d’autant que tu n’as pas que ça à faire, rien que dormir par exemple occupe en général 70% de nos activités nocturnes.
C’est le moment de te donner à fond, sans trop réfléchir. Si ton plan d’action est bien pensé, tu vas déchiqueter, torpiller, pulvériser du nain à tout va.
Et puis recommencer, encore et encore, tout en devenant de plus en plus efficace, jusqu’à atteindre l’étape suivante.

3eme étape : La maintenance

Si tu les tues pas, c’est eux qui te tueront !

Ca y est, tu es officiellement exterminateur de nains de jardin. Mais c’est un titre qui demande un entretien. Ben oui, on pourra dire que tu as été exterminateur (ou exterminatrice) durant le passé si jamais tu arrêtes, mais pas que tu l’es encore. Il faudra donc que tu t’occupes de casser du nain de jardin au moins une ou deux fois par semaine, pour rester dans le bain.

Tu l’auras compris, ou peut-être pas donc je vais te l’expliquer maintenant : cet article est une métaphore sur le développement des capacités physiques, qu’elles soient spécifiques ou globales.
Planifier, agir, et se maintenir.
Tout fonctionne comme ça dans le sport, et c’est la base de la base. Pourquoi ai-je choisi d’utiliser ces images ? Parce que je suis sur que ça rentrera bien mieux dans ton esprit de cette façon, et que tu t’en souviendras pendant longtemps !

N’hésite pas à me poser des questions si tu en as dans les commentaires, et sur ce : Prend soin de toi et à la prochaine 🙂 !

Laisser un commentaire