Mal de dos : quoi faire pour l’éviter ?

Ben ouais, il faut rester en forme non ?

Ben ouais, il faut rester en forme non ?



Un des problèmes majeur de notre société « moderne » c’est le sédentarisme. Oui, je sais, ça fait phrase toute faite qui pourrait venir d’un 20h aléatoire. Néanmoins, il n’en demeure pas moins vrai qu’on a quand même tendance à bien moins bouger naturellement notre cul que lorsque que des technologies telles que l’ordinateur n’existaient pas.
Car oui, ce n’est pas le fait d’être sédentaires qui est un problème, après tout, les fermiers en sont la définition, et pourtant, tu ne trouveras pas plus en forme qu’un vieux paysan (si tu le compares avec nos « élites » intellectuelles par exemple).
Et de cet état de fait naît un écueil qui y est directement lié : le mal de dos, et plus particulièrement du bas.

Si le dos est aussi important, c’est pour plusieurs raisons. Déjà, il fait le lien, avec les abdominaux, entre le tronc et les jambes. Ensuite – et c’est là qu’il se démarque du ventre – c’est un enchevêtrement complexe de tissus musculaires, osseux, et nerveux.

Aujourd’hui, je vais te parler de quelques « trucs et astuces » (comme on disait sur les sites de jeux vidéos à l’époque) pour essayer de prévenir et/ou guérir cette affliction qui peut se révéler incapacitante.

Et je vais commencer sans transition :

Se muscler

C’est simple, classique et direct, mais c’est encore ce qui marche le mieux.
Comme je l’ai déjà dit dans l’introduction, il y a pleins de machins dans le bas du dos. Et la seule chose sur laquelle on peut agir, c’est les muscles. Ben oui, pas facile de renforcer ses os ou ses nerfs, mais avoir un bon gainage, ça, ça reste dans le domaine de l’envisageable.
Pour ça, quelques exercices sont recommandés, comme le good morning, le deadlift, ou même le squat dans une certaine mesure.
Sans rentrer dans les détails, la seule véritable chose que je te conseille, c’est de ne pas charger lourd avant d’avoir acquis une bonne, voir très bonne technique.

Et bien sur, comme dans toutes les formes de sport, ou d’apprentissage de façon générale en fait, il faut y aller progressivement. Les quelques premières séances de renforcement doivent se finir en se disant « J’aurai tellement pu faire plus ».
Mais justement, s’il y a une bonne technique à adopter, c’est lié à la deuxième astuce, indispensable :

Connaître les bonnes postures

Ca aussi ça peut amener des problèmes
Notre dos, au fur et à mesure de l’évolution, s’est forgé de sorte à pouvoir nous maintenir droits. Et le « problème » qui en découle, c’est qu’il supporte assez mal une autre position que celle pour laquelle il a été conçu. En d’autres termes, on peut être souple, et bouger son dos dans tous les sens possibles (sinon les contorsionnistes seraient bien emmerdés), mais quand il va s’agir de faire des actions répétées, ou de porter des charges lourdes – Bref, le mettre en tension – le meilleur ça sera tout de même de garder cette position droite, qu’on appelle « neutre ».
Une des erreurs les plus fréquentes que l’on fait, c’est de soulever des objets, même peu lourds, en se servant uniquement de son dos, et en laissant les jambes droites, alors que ces dernières ne demandent qu’à plier ! La preuve, on a des genoux faits pour ça !
Le soucis c’est que dans ce cas là, notre chaîne postérieure ne soulèvera pas uniquement l’objet, mais bien tout le poids du haut du corps (qui ne sera plus soutenu par la contraction des muscles posturaux) ET l’objet. Ce qui aura la possibilité de bien vite résulter en un mal de dos carabiné !
Et comment faire quand c’est le cas, d’ailleurs ?

Se soulager par l’action thermique

Comme je trouvais pas d’image, j’ai mis un asiatique motivé.

Contrairement à ce que l’on peut penser le plus souvent, le froid sera probablement inutile pour lutter contre un mal de dos, car ce sont les muscles qui sont le plus touché. En revanche, du coup, l’action du chaud va aider à les détendre considérablement, et pourra te soulager. Ceci dit, si tu en arrives là, tu auras un risque accru de récidive – pas à cause du chaud hein – mais tout simplement parce que le mal de dos ne part pas en un jour, et que tu seras un peu fragilisé pendant un temps. Je te conseille donc de te reporter au premier conseil (c’est bien foutu hein ?) pour t’éviter de futures complications 🙂

Essayer les étirements

Même si ça n’est pas une solution miracle – comme certains aiment à le faire croire – les étirements restent un moyen d’arriver à détendre les muscles, voir de temps en temps à remettre sa colonne droite, mais c’est à prendre avec de très, très grosses pincettes car je n’ai jamais vraiment lu quoi que ce soit sur le sujet, cela m’a juste été vaguement confirmé par un ou deux kiné que je connais. Le plus simple étant de se s’accrocher à une barre, et de se laisser pendre naturellement pendant quelques dizaines de seconde, voir quelques minutes pour les plus intrépides (mais je doute que l’effet soit bien plus important comme ça).

Cet article touche maintenant à sa fin, j’espère qu’il pourra t’aider à faire face à ce fléau qui touche malheureusement de plus en plus de personnes.

Sur ce, prends soin de toi et à la prochaine !

Laisser un commentaire