Froid et condition physique : Un bon ménage ?

Apparemment, oui.


Pendant longtemps, il a été cru que perdre du poids était plutôt une affaire d’avoir chaud que froid. En effet, quand on bouge, on a chaud, on transpire, et comme on sait que produire de la chaleur, c’est brûler des calories, eh bien on se dit logiquement que c’est avec ça qu’on en consomme le plus.
Et si je te disais que ce n’était pas aussi simple que ça ? Et qu’au delà du simple effet qu’il peut avoir sur notre poids- comme tu t’en doutes avec cette introduction – le froid était peut-être l’un des meilleurs allié du sportif ?

Sans te faire languir davantage, on va se lancer tout de suite dans le vif du sujet.

Le froid et la perte de gras

Comme je viens de le dire, la croyance populaire veut que c’est en ayant chaud qu’on consomme le plus de calories.
C’est en fait un biais de mésinterprétation, en d’autres termes, une fausse vérité.
Nos muscles ont un rendement énergétique plutôt faible, la majorité de l’énergie dégagée par ceux-ci se manifeste en chaleur. Chaleur qui doit être contrebalancée par d’autres mécanismes dans notre corps, en l’occurence, les glandes sudoripares, qui produisent la transpiration.
La transpiration, c’est de l’eau avec un peu de sel (si ça pue, c’est juste à cause des bactéries qui jonchent notre peau). Le corps se sert d’une loi de la chimie, qui dit que soit un réaction est exothermique (elle dégage de la chaleur, comme l’utilisation d’énergie par nos muscles), soit elle est endothermique (elle a besoin de chaleur pour se déclencher).
Or, pour contrebalancer cette production de chaleur qui pourrait nuire à notre bonne santé à long terme – le cerveau supportant très mal les températures supérieures à 40°- eh bien la transpiration s’évapore.
L’évaporation étant une réaction endothermique (tu me suis ?), la chaleur produite par nos muscles est absorbée, avec un petit surplus, pour cette réaction.
Donc oui, c’est parce qu’on produit de la chaleur qu’on consomme des calories, mais pas parce qu’on a chaud, et simplement se faire transpirer peut faire perdre du poids, mais à peu de choses près autant que si on s’aspergeait continuellement d’eau.

Alors là tu vas probablement te dire que toutes tes séances de sauna étaient inutiles, et si le but était uniquement de perdre du poids, je serais probablement au regret de le confirmer.

Néanmoins, il y a quelque chose qui a peut-être retenu ton attention :
C’est en produisant de la chaleur que l’on consomme des calories.

Tu n’es pas sans savoir – si tu as eu des cours de SVT au collège – que le corps humain se maintient à environ 37 degrés. Le maintien de cette température rentre dans les mécanismes de ton métabolisme de base. Pour l’immense majorité des individus (sauf les athlètes olympiques par exemple), ce métabolisme de base constitue 70 à 90% des dépenses caloriques de ton organisme.

En gros, te maintenir à 37 degrés te demande BIEN PLUS d’énergie que de faire un peu de sport.
Il y a donc un moyen simple d’augmenter significativement la dépense en calories de ton corps sans bouger les fesses même d’un centimètre : Le refroidir.

En effet par besoin de conserver la température, il va mobiliser ton énergie pour… Chauffer.
Si on s’arrête déjà là, on se dit que le froid, c’est génial n’es-ce pas ?

Mais s’il n’y avait que ça.

On a découvert la présence de « graisse brune » dans le corps humain. En gros, à l’inverse de la graisse blanche (celle dont on veut se débarasser), la graisse brune est bien plus vascularisée, et n’est pas vraiment utilisée pour le stockage d’énergie.
En fait, c’est même plutôt l’inverse. Chez les nouveaux nés (qui ne possèdent pas encore le processus de frissonnement, contraction involontaire des muscles permettant de produire de la chaleur), elle est présente en grande quantité. Elle a pour fonction d’utiliser les graisses (blanches donc) présentes dans notre corps, pour générer de la chaleur.
Elle existe en grande quantité chez les animaux hibernants, mais chez l’Homme, elle a tendance à disparaître quand on grandit.

Enfin, c’est ce qu’on pensait jusqu’à ce que l’on découvre qu’il existe en fait plusieurs moyens de l’entretenir, et même d’augmenter considérablement ses stocks de graisse brune.
On a en effet remarqué que les personnes ayant une activité physique régulière, et les travailleurs extérieurs souvent exposés au froid en ont des quantité bien plus importantes.

Ce qui signifie en gros que s’exposer au froid n’a pas seulement pour effet de te faire consommer plus de calories, mais aussi que ton organisme aille naturellement piocher dans les graisses pour cela !

Sans compter le fait que la perte locale de graisse (a des fins esthétiques) est possible uniquement grâce au froid, en faisant ce que nulle autre chose hormis la liposuccion n’était capable auparavant : provoquer la mort des cellules de graisse inutilisées.
Car le truc, c’est qu’une fois ces cellules créées, elle peuvent se remplir ou se vider, mais il était quasi impossible de les faire disparaître, ce qui résultait dans le fait qu’une fois que l’on avait eu un pourcentage de masse grasse élevé dans sa vie, il devenait beaucoup plus difficile de « garder la ligne » par la suite, au moindre petit écart, les cellules étaient déjà prêtes pour se re-remplir.

Bref, si nous passions maintenant à la suite, à savoir :

Le froid et la récupération physique

On a peut être enfin le secret de Rocky 4

Si bon nombre d’athlètes se sont mis à la cryothérapie, ce n’est pas pour des clopinettes (expression datée, mais elle convient, si si, j’t’assure).
Bon même si c’est un effet de mode qui je pense va se calmer, il n’en demeure pas moins certains avantages non négligeables.
En effet, le froid va aider à la récupération physique, par son action sur les vaisseaux sanguins, et de ce fait, le système circulatoire.

L’application est simple : tu vas mieux – et plus vite – récupérer après une séance sportive. Et tout ce qui améliore la récup, c’est bon pour le sport, ça voudra dire que tu pourras faire plus d’entraînements, et progresser de ce fait plus vite que les autres.

Je n’ai pas grande chose à dire de plus, si ce n’est que maintenant, on va passer à la pratique :

Comment l’appliquer ?

Il existe plusieurs méthodes pour cela, je vais tenter de te les détailler :

  • D’abord, la cryothérapie en chambre, qui consiste à te placer dans une pièce très, très froide, pendant quelques minutes. Bien qu’elle soit efficace, et très peu chronophage, elle n’est pas à la portée du premier venu :
    – Ca coûte cher
    – Tu dois te déplacer dans un établissement spécialisé
    – Ca coûte affreusement cher si tu veux avoir TA propre machine, et ça peut être dangereux.

    Ce pourquoi pour moi, elle n’est absolument pas la meilleure solution pour un sportif, surtout s’il veut le faire après son entraînement.

  • Ce qui m’amène aux douches froides. C’est une bonne solution, mais pour que la douche soit efficace par elle même, il faut qu’elle dure au minimum 10mn. Et 10mn, c’est très long quand on est juste dans une douche, à ne rien faire que de laisser couler de l’eau froide comme de la glace sur notre corps.
  • On pourrait donc logiquement penser aux bains froids, et il est vrai que c’est une bonne solution pour certains. On peut faire autre chose, ça refroidit vraiment bien le corps, et c’est faisable à la maison. Mais bon, il faut avoir la place pour une baignoire, et dans le frigo pour des tonnes de glaçons.
  • Perso, ma solution, c’est une veste de froid, nommée le « Coolfatburner » au delà du nom très commercial et américain, et de ses frais de ports un peu prohibitif, je le recommande fortement (non, ça n’est pas un placement de produit, je l’ai payé de ma poche).
    La solution est simple : des packs de froid, que l’on met dans son freezer, et une veste pour les mettre dedans. Ca refroidit bien, c’est une expérience assez intense, surtout au début, et puis on peut vaquer à toutes ses occupations quotidiennes en même temps !
    Je te conseilles d’envoyer un mail au mec qui s’en occupe pour son site si tu n’as pas trop les moyens, car même s’il n’a pas pu réduire les coûts, il s’est arrangé pour me mettre deux ou trois packs en plus, histoire que j’en ai pour mon argent.
    Si ça vous intéresse, c’est ici.
Bon, au final, l’article a été plutôt long. J’espère qu’il n’a pas été trop indigeste, parce que je pense que c’est quelque chose de plutôt intéressant.

Si une review complète sur le coolfatburner t’intéresse, n’hésite pas à le dire dans les commentaires !

Sur ce, prends soin de toi et à la prochaine !

Laisser un commentaire