Les raisons de ne pas s’entraîner

Je crois que DBZ revient énormément sur ce blog…



Oui, je te dis d’aller t’entraîner tout le temps, je te donne des conseils pour la motivation, je te fais même des compilations d’images maintenant, c’est dire !
Cependant, je sais qu’il existe un soucis terrible chez ceux qui s’entraînent très régulièrement, et qui veulent des résultats : le fait de ne pas pouvoir lâcher le sport.
Ça semble anodin comme ça, mais le nombre de personnes qui ne peuvent pas lâcher la salle de muscu ou une activité pendant un temps sont plus nombreux qu’il n’y paraît.
Mais pas d’inquiétude, je vais t’expliquer les quelques raisons qui sont selon moi indispensables de connaître.

Tu ne vas pas perdre tout ce que tu as acquis

Comme je l’ai déjà dit dans plusieurs articles précédents, ton corps se souvient d’absolument tous les entraînements que tu as fait. Alors attention, je n’entend par par là qu’on reste absolument stable quand on ne s’entraîne pas pendant une longue période, mais même si ça venait à t’arriver, dis toi déjà que tout ce que tu vas perdre, quand tu vas reprendre l’entraînement, ça va revenir beaucoup plus facilement. Ça fonctionne exactement comme la mémoire, ton corps se souvient des chemins nerveux et musculaires.
Typiquement, si ça fait 5 ans que tu t’entraînes régulièrement, et que tu fais une pause d’un à trois mois disons, tu vas ne vas pas perdre ton travail de 5 ans, et même si tu venais à en perdre une partie conséquente (ce dont je doute très fortement) le récupérer ne te prendra au grand maximum que 2 à 3 semaines.
C’est d’ailleurs avec cette méthode là que certains « before/after » du web sont réalisés. Ils ne sont pas forcément truqués, cependant la personne avait son entraînement d’avant « latent » qui s’est juste réveillé.

Dans certains cas, il vaut mieux ne pas s’entraîner que risquer sa santé.

Ça semble tellement évident que je ne devrais même pas avoir à l’évoquer, mais j’ai vu plusieurs personnes se poser très sérieusement la question de savoir si oui ou non, elles devaient aller s’entraîner si malades.
La réponse est très clairement : NON.
Je ne parle évidemment pas du petit nez qui coule, ça, tu ne devrais même pas avoir à te poser la question. Mais si t’as une fièvre, ou quoi que ce soit qui te rend fébrile, à quoi ça sert d’aller t’entraîner ?
L’entraînement se fait au maximum de ses capacités, pour aller chercher le petit « plus » qui fait qu’on va être capable d’aller chercher encore plus la fois d’après, etc etc. Certains jours, on est moins en forme que d’autres, donc ce petit plus ne sera peut-être pas accessible, ce qui n’est pas grave, ça n’enlève pas le fait d’avoir au moins maintenu les capacités. Mais les jours ou on est trop fatigué, ou malade, aller s’entraîner sérieusement, c’est juste mauvais.
Tu risques d’engranger un cercle vicieux, ton corps n’aura plus assez d’énergie pour récupérer, tu vas déprimer car tu ne seras plus au top de ta forme, etc etc.
Non, c’est stupide, si tu es malade, ou trop fatigué, repose toi.

Tu vas profiter de la vie

Dat Stormtrooper !

Dans la vie, y’a l’entraînement, mais y’a surtout autre chose.
Je comprends que faire du sport et s’entraîner devienne central chez certains et certaines pendant une période, car on a des objectifs à accomplir/une passion. Et qui-suis pour aller contre ça ? Je suis moi même passionné, je pense que tu l’auras remarqué, toi fidèle lecteur/lectrice.
Cependant, certaines fois, il est bon de prendre du recul, et ne pas rester enfermé sur une seule chose.
Après tout, la vie est trop courte pour ça ! Aussi intéressant que quelque chose puisse être, je pense qu’il faut absolument être plus curieux que ça.
En plus, en revenant à sa passion, on se rend compte qu’on peut bénéficier des expériences pour les inclure à sa mentalité, à son entraînement.
Ainsi, s’enrichir c’est pour moi la meilleure des options pour devenir plus performant, que ce soit en terme de motivation, technique, etc.
Et ça te laissera de l’espace pour respirer aussi, ce qui n’est pas une mauvaise chose, si tu rentres dans une phase de surentraînement par exemple et que tu à l’impression que tu en as marre de tout.

Certaines fois, tu vas progresser

Ça fait longtemps que tu fatigues ton corps à l’entraînement, sans jamais de véritable phase de repos. Même pendant tes vacances, tu as ton programme pour ne rien perdre en bonnes habitudes. Si tu loupes un jour d’entraînement car tu peux y être forcé, qu’à cela ne tienne, tu fais double la fois d’après. Bref, il n’y a absolument rien qui pourra te détourner de tes séances hebdomadaires.
Et pourtant… Récemment, tu as remarqué que tu n’étais plus capable de progresser comme avant. Alors oui, c’est évident qu’il y a une phase ou les progrès se font plus difficiles, mais qu’ils deviennent quasi nuls comme ça, ça te fait bizarre. Surtout que tout est sensé aller, ton alimentation est bonne, tu es jeune, tu n’as pas de grosse source de stress dans ta vie…
Prendre une pause, c’est peut-être la seule chose que ton corps désire en réalité.
En effet, ce n’est pas par l’entraînement que tu te fais des gains, mais grâce au repos qui survient après.
Si tu n’en fais plus, il faut peut-être tout simplement augmenter ce repos, et quoi de mieux que de te prendre des vrais vacances, ou tu surveilles un minimum ton alimentation certes, mais surtout, ou tu te repose mentalement et physiquement ?
C’est sans doute l’un des vecteur de progrès les plus négligé, mais qui marche du tonnerre 🙂 !

Bref, maintenant tu sais quand il est envisageable de ne pas aller t’entraîner, et surtout pourquoi tu le fais, j’espère que ça t’aidera à te déculpabiliser au cas ou tu devrais louper quelques séances.
L’important, c’est la constance, mais c’est surtout voir sur le long terme 😉 !
Prend soin de toi et à la prochaine 🙂 !

Laisser un commentaire