Eh oui, c’est pas la campagne Nike, mais la vidéo de Shia :p


Pas mal de gens ont un problème avec la motivation, et en particulier au tout début, lorsqu’il faut prendre le taureau par les cornes et se dire « allez, là, j’y vais ». Je le sais parce qu’il y a un nombre incalculable d’amis qui me disent « Woh, tu es devenu massif/musclé, moi aussi je vais m’y mettre ! » et qui ne commencent tout simplement jamais. Malgré tous les conseils que je peux leur donner, malgré le fait qu’ils n’ont à réfléchir à rien, mais alors vraiment à rien, la seule chose qui leur manque, c’est l’envie.
Et ça peut parfaitement se comprendre, après tout, cela demande des efforts, un bouleversement conséquent des habitudes (bien que pas un changement total de style de vie comme on peut l’entendre un peu partout).
Mais au bout d’un moment, si tu as vraiment des objectifs, eh bien il faut mettre en place les choses pour les réaliser.

L’entraînement et la constance

Comme une ptite plante, si tu lui verses 5l d’eau sur la gueule, elle va mourir, mais petit peu par petit peu… Elle va grandir 😀

Par exemple dans ta vie quotidienne, si tu as envie d’avoir ton bac, tu vas logiquement travailler avec sérieux pour pouvoir l’obtenir n’es-ce pas ? Tu sais que ça n’est pas parce que ta vas te mettre à réviser 10 jours avant ce dernier que tu vas l’avoir.
Eh bien comme je l’ai déjà dit ici quelques fois, c’est pareil avec l’entraînement. Ton corps fonctionne exactement de la même manière que ton cerveau, voir il est sans doute moins performant. Là ou il existe des techniques pour retenir énormément très vite, on ne peut pas tricher de cette manière avec le corps, et un entraînement long et progressif est obligatoire !
La raison pour laquelle on ne peut pas le contourner, c’est que la vitesse de synthèse de l’organisme (sa capacité de récupération) est limitée. On peut augmenter cela grâce à des drogues, ou si on a un fort taux d’hormones, mais au final, ça ne pourra qu’aider à augmenter la fréquence des entraînements, et par ce fait à construire plus vite du muscle, et se doper n’est de toute façon pas une solution recommandable à long terme, car les effets sont vraiment néfastes.
Si tu as compris cette donnée essentielle qu’est la surcharge progressive, tu as déjà fait la moitié du chemin.

La méthode « Just do it »

Apparemment, il  a eu du succès le ptit Labeouf !

Ah, on arrive ici dans le cœur de cet article, la méthode en question. En fait, c’est simplissime, tellement que tu vas te demander pourquoi j’ai construit un article autour de ça.
La clef réside en une seule chose : fais le.
Peu importe ce que tu as à faire dans la journée, peu importe ton état de fatigue (si tu es malade au point de ne pas pouvoir te lever de ton lit, ou ce genre de chose là, ok, c’est acceptable de ne pas le faire), lance toi.
Pense plutôt qu’il y a quelqu’un dans le monde qui a une semaine plus chargée que la tienne, et qui fait quand même du sport.
Ne te soucie pas dans un premier de temps de régler tous les détails possibles et imaginables. Tu as une salle près de chez toi ? Va t’inscrire. Tu n’en as pas ? Fais des exercices au poids du corps.
Trouve toi un programme sur internet, ou pioche dans ceux que j’ai moi même mis à disposition de tous, et go !

Quand tu auras commencé à t’entraîner avec sérieux, et que ça ne sera même plus une question que de te motiver pour y aller, alors à ce moment là, tu pourras faire les ajustements nécessaires pour améliorer tout ça, et ta progression va repartir. De toutes façons quand tu es un débutant, peu importe ce que tu fasses, si ton hygiène de vie est correcte, tu vas progresser énormément.
C’est là dessus que se basent tous les programmes « révolutionnaires » : peu importe ce que tu feras, tu vas faire beaucoup de gains dans les premiers temps.

Le petit boost

 

Ouais aujourd’hui, j’ai décidé de te faire découvrir Shmoyoho… Mais c’est tellement inspirant !

De temps en temps cependant, tu risques d’avoir des périodes à blanc, que ça soit hormonal, sentimental, professionnel ou simplement lié à l’entraînement en lui même. Et c’est normal, personne ne peut être parfaitement et constamment enthousiaste à propos d’une activité.
A ce moment là intervient la technique du « petit boost ».
Regarde des photos avant/après de gens qui ont réussi sur internet, regarde des vidéos de motivation (pas forcément de sport, mais par exemple moi ce qui m’a inspiré pour cet article c’est cette vidéo de Shia Labeouf), donne toi quelques jours de repos, ou fait toi une bonne pizza.
Bref, donne toi quelque chose de positif et qui te fasse plaisir.
Les méthodes varient vraiment pour tout le monde, et si tu crains de ne jamais repartir si tu loupes un entraînement, alors tu n’es pas obligé(e) de le louper !

Et fais le autant de fois que tu en as besoin (bon, il vaut mieux éviter de se manger 3 pizza par semaine, ou louper un entraînement toutes les 2 séances, mais tu m’as compris).
Il ne faut pas que tu associes le sport à la culpabilité ou n’importe quel autre sentiment négatif mais au plaisir ! Tu peux même t’auto récompenser à la fin de chaque séance, avec quelques carreaux de chocolats par exemple.

Ainsi, je résume : met toi directement à faire les choses, et associe le sport au plaisir.
Avec ces deux clef qui constituent la méthode « Just do it », tu vas voir que tu vas arriver à tous tes objectifs, que ça soit tôt, ou tard 🙂 !

Laisser un commentaire