On ne sait pas ce qui est passé dans la tête de la première personne qui est allée traire une vache :p

Une des phrases fondatrice de mon approche du fitness, si on devait la formuler telle que tu as pu le lire sur le blog, serait  » Mange de tout, de façon équilibrée, en surveillant tes calories ».
Cependant, il faut définir ce qu’est « de façon équilibrée » pour certaines choses. Et certains aliments sont en réalité bien moins bon que ce qu’on aurait pu le penser.
Le lait fait partie de ces aliments complexes, autour duquel se forme une polémique depuis des années, à savoir qu’on commence à remettre sérieusement en question son rôle dans notre alimentation, et même qu’il pourrait être néfaste, mais d’un autre côté, les autorités sanitaires nous disent d’en consommer beaucoup au quotidien.

Qui croire ? C’est la question à laquelle je vais tenter de répondre aujourd’hui.

Même si, comme d’habitude, cela n’engage que moi, et mon expérience du sujet.

Le rôle du lait

Oh il est tellement… Mignon ?

Le lait est un aliment extrêmement riche, bourré de protéines, de graisses, de minéraux (en particulier de calcium) et de vitamines (entres autres choses).
C’est une substance que les mammifères produisent pour nourrir leurs petits quand ils ne sont pas encore capable d’assimiler correctement les nutriments présents dans les aliments, ou simplement au début de leur vie, quand ils ont besoin d’énormément d’énergie pour commencer à grandir.

Il est donc normal qu’il soit bourré de choses nutritives.
Jusque là, aucun soucis n’es-ce pas ?
Oui, mais le truc, c’est qu’on en fait un paquet d’autres machins avec le temps. Nous sommes le seul animal à nous nourrir du lait d’autres espèces, et c’est là que le bât blesse un peu.
Le lait maternel humain est loin d’être aussi riche que le lait de vache par exemple, et pour cause, les veaux sont sensés prendre considérablement plus de poids pendant les premiers mois de leur vie que les humains durant toute la leur !
De plus, et c’est ce que la plupart des gens ignorent, ce qui fait grandir les êtres vivants, ce ne sont pas les quantités de nutriments qu’on ingère mais bien les hormones qui servent à dire au corps comment les utiliser.
Bien sur, les hormones sont produites en majorité par le corps du veau, et c’est bien normal. Cependant, le lait vient directement du corps de la vache, et pour le coup certaines hormones sont aussi transmises par ce biais.
A ce jour, il n’existe aucune méthode pour les filtrer hors du lait, et si elles existent, elles ne sont pas impliquées à grande échelle, ce qui veut dire que celui que tu achètes dans le commerce en est plein.

Les effets du lait sur la santé

Les effets attendus de la consommation de lait pour certains extrémistes…

Pendant longtemps, on a pas arrêté de promouvoir les bons effets du lait sur la santé : Il est sensé renforcer les os grâce au calcium, aider à la croissance grâce aux nutriments, etc etc.

Mais il faut se plonger dans un contexte plus politique et surtout économique pour en comprendre les enjeux. Le monde tel qu’on le perçoit en France est majoritairement influencé par notre vision évidemment, mais aussi celle des USA (parce qu’ayant plus de moyens que nous, il y a plus d’études qui sont menées là bas).

Hors, le point commun qui nous intéresse entres ces cultures, c’est que nous possédons une grande tradition bovine, la viande de boeuf, le lait, et tous ses sous produits, cela fait partie intégrante de notre patrimoine, et aussi par conséquent de notre économie.

A l’échelle européenne, nous sommes le 1er pays producteur de lait, et mondiale le 5eme !

Autant dire que les politiciens n’ont aucun intérêt à ce que nous réduisions drastiquement notre consommation de cette denrée. En fait même, ce ne sont pas particulièrement eux qui le veulent, mais leurs alliés, à savoir les grands multinationales qui font tout simplement pression pour ça (directement ou indirectement, en finançant par exemple seulement les études avec des résultats positifs quant à la consommation laitière).
Ce pourquoi tu ne pourras jamais avoir d’informations complètement fiables venant d’instances pourtant officielles, ce qui est dommage, mais qu’il faut bien comprendre quand on s’attaque à un produit avec des répercussions économiques aussi grandes.

Après cette longue introduction, on va passer aux faits :

  • Arrivée à l’âge adulte, la majeure partie de la population devient intolérante au lactose. En réalité même, c’est après l’âge de 4 ans pour être précis. Nous perdons une enzyme qui s’appelle « Lactase » permettant de décomposer le lactose, le sucre du lait, en glucose, sucre utilisé par notre organisme.
    Quand je dis la majorité de la population, je ne peux pas être plus précis que ça, car les études se contredisent là dessus, on est entre 50 et 95% de la population.
    Certains pointent aussi le fait que la caséine, présente dans le lait, n’est pas non plus bien digérée par l’organisme, mais dans certains cas cela peut-être un avantage, car comme cette protéine est difficile à digérer, elle se diffuse pendant plus longtemps dans l’organisme.

    Une chose intéressante – mais je te demande de me croire là dessus car je n’ai pas poussé les recherches sur ça en particulier, je n’ai fais que croire un praticien expérimenté d’une méthode de médecine qu’on qualifierait de « douce » appelée l’auriculothérapie – est que quand on est intolérant ou allergique à quelque chose, cela dérègle bien souvent l’organisme, qui peut avoir trois réaction : 75 % des cas, il ADORE cette chose là, sous une forme ou sous une autre, 20 % il s’en fout, et 5% il la déteste.
    Et j’ai pu remarquer que c’était particulièrement vrai pour le lait (et les produits laitiers en général) ils suscitent bien souvent les passions, certains adorent le fromage, d’autres les yaourts, d’autres ne peuvent pas se passer de lait ou de chocolat. J’ai eu bien plus souvent le cas dans mon cercle de connaissance que ce à quoi je m’attendais.
    Si tu es dans ce cas là, c’est à mon avis un indicateur que quelque chose cloche.

  • Contrairement à la croyance populaire (relayée par certains médecins, à la confusion de tous) aucune étude sérieuse n’a démontrée de corrélation entre la production de mucus et la consommation de lait. Même chez ceux qui sont asthmatiques !
    Donc à ce niveau là, aucune inquiétude à avoir bien au contraire.
  • Le lait aide véritablement les os à se renforcer, et on observer particulièrement en asie, là ou sa consommation est la plus faible, une progression de l’ostéoporose. C’est une maladie particulièrement handicapante, et avoir consommé pas mal de lait durant son enfance réussi le plus souvent à renforcer les os de manière durable. En réalité, c’est tout simplement car on ne trouve le calcium en quantité suffisante quasiment nulle part ailleurs.
  • Les hormones -soit la chose la plus dangereuse – présentes dont le lait n’ont pas fait l’objet d’études poussées, mais on a vu un corrélation entre la consommation en grande quantité de lait, et l’apparition de certains cancers, au niveau des ovaires et de la prostate.
  • Enfin, et ça intéressera peut-être certains adolescents, il n’y a que deux choses qui ont été prouvées augmenter l’apparition significative de boutons d’acné : le sucre, et le lait (donc il faut oublier le lait concentré sucré ahah). J’ai moi même été la victime de BEAUCOUP de boutons quand j’étais jeune, et je peux t’assurer que me priver de produits laitiers pendant cette période a fait du bien à ma peau (et je sais que ça peut être une véritable détresse, donc si ça peut te servir, j’en serais heureux) !
En définitive, le lait est un aliment très intéressant nutritivement, et pas aussi mauvais à la consommation que veut bien nous faire croire la propagande anti propagande (tu me suis là ahah :p ?).
Cependant, avec le nombre d’intolérances qui y sont liés, plus le fait qu’il provoquerait des inflammations et augmenterait le risque de certains cancers, je préfère pour ma part limiter sa consommation. De quelle façon ? C’est plutôt simple, je ne bois plus de lait sous sa forme liquide (la plus riche en hormones) et m’en sert uniquement dans certaines recettes ou il ne peut pas être remplacé. Je consomme toujours du fromage, du chocolat, mais très rarement des yaourts.
Le lait végétal peut-être une alternative très intéressante pour tes céréales le matin, surtout maintenant que le « riz+calcium » a fait son apparition dans nos supermarchés 🙂 !

Bref, il ne dévie donc pas de la démarche initiale à savoir « oui, mais en quantité raisonnables » 🙂

Laisser un commentaire