5 façons de se tenir au sport

Si ça c'est pas de la motivation !
Si ça c’est pas de la motivation !



On sait parfaitement pourquoi il est dur de faire du sport, et ça tient en un seul mot : motivation.
C’est pour ça qu’il y a beaucoup de youtubers qui fleurissent avec leurs « motivation videos » et autres choses du style. Je ne dis pas que c’est mal, bien au contraire, car ce sont souvent des tournages de qualité, plaisant à regarder, et si ça peut motiver certaines personnes à se lancer dans le sport, alors ça ne peut pas être mauvais.
Cependant, soyons honnêtes, qui a bouleversé sa vie après avoir vu, une, deux, ou même des centaines de vidéos comme ça ? Le pourcentage doit être bien faible.

En réalité, de ce que j’ai plutôt constaté, c’est une tonne de personnes qui se disent « allez, c’est le déclic qui me faut, je vais le faire maintenant » qui commandent des haltères ou prennent un abonnement à la salle de musculation, et finalement, les laissent pourrir dans le grenier/n’y vont jamais.

Mais même si on a jamais fait de sport, c’est un phénomène qu’on connaît tous, le projet incroyable, le truc qui allait révolutionner tout. Et qui finalement tombe à l’eau au bout d’une semaine parce que tout le monde abandonne/a la flemme de commencer.

Ce pourquoi je vais te proposer des méthodes qui selon moi fonctionnent un peu mieux. Bien sur, en fin de cause, c’est ton implication qui va déterminer leur succès ou non, mais disons que c’est des petits « tips » pour y parvenir de façon plus aisée.

I – Commence maitenant

Celui qui arrive en premier, c’est celui qui part en premier.

Si tu es motivé par une vidéo, un livre, une photo ou même n’importe quoi, si tu sens cette petite braise s’allumer en toi qu’est la motivation, la façon la plus simple de la noyer, c’est d’attendre.
Attendre un moment dans ta vie ou ça sera mieux, attendre un équipement que tu as commandé, attendre que ça soit/ne soit plus les vacances… Tout ça, c’est des conneries. Si tu as envie de t’y mettre, regarde ce que tu peux faire tout de suite, là, maintenant. Que ça soit un tabata, des pompes, ou je ne sais pas quoi, mais tu ne dois pas rester inactif en attendant que quelque chose se passe.
Tu n’as pas le droit de remettre à demain, sauf si tu es VRAIMENT SUR A 101% que demain tu le feras.
J’ai vu tellement de gens échouer à cette première étape, que ça me rend un peu malade, donc bouge toi 🙂

II – Fixe toi des objectifs à court, moyen, et long terme

Fais gaffe à ces conneries, tu vas être déçu…

Ça serait complètement stupide de te dire qu’en 12 semaines tu vas apprendre une nouvelle langue n’es-ce pas ? Même si il y a des gens qui en sont capables, on le sait.
En revanche tu peux très certainement apprendre la grammaire fondamentale et le vocabulaire basique d’une langue dans ce laps ce temps. Et par la suite, en 6 mois, tu peux peut-être connaître de quoi te débrouiller pour aller dans le pays. Puis au bout de 3 ans, tu dois pouvoir dire que tu maîtrises la langue suffisamment pour avoir une conversation poussée avec quelqu’un.

Alors pourquoi diable la plupart des gens pensent qu’en 12 semaines ils vont passer d’obèses à Hugh Jackman ?
Ça fonctionne exactement pareil, fixe toi des objectifs différent, au début tu vas vite progresser, comme si tu essayais de te rendre à l’autre bout du monde, chaque pas, dans n’importe quelle direction te fait aller vers ton but. Et ensuite, une fois que tu atteint disons à la moitié du chemin, il va falloir redéfinir ton trajet, etc etc.
La meilleure façon de se décourager, c’est de se dire qu’on va arriver à un résultat incroyable en peu de temps, ne pas y arriver et abandonner de suite. NON au contraire, c’est à ce moment précis qu’il faut persévérer, ou essayer autre chose 🙂

III – Ne soit pas trop contraignant avec toi même

Aaah, j’aime mieux d’un coup ça 😀

Qu’es-ce qui est mieux ? Mourir de froid ou mourir de chaud ? Dans un cas comme dans l’autre, c’est pas terrible n’es-ce pas ? Eh bien c’est pareil pour la motivation, si tu es trop extrême, tu risques de faire un burn-out et ne plus jamais vouloir faire du sport, ou être handicapé par une blessure.

Trouve le juste milieu, ce qui n’est pas évident car il diffère selon les individus. En définitive, la contrainte ne doit pas être trop importante, si ça t’empêche de voir tes amis, de profiter de la vie, ou quoi que ce soit du style, alors ça n’est pas fait pour toi, trouve une autre méthode.
C’est en partie pour ça que j’ai du mal avec les personnes connues du style « Tiboinshape » ou d’autres, qui préconisent « poulet-riz-légume » comme seuls ingrédients acceptables.
Au contraire, comme je l’ai dit ici ce n’est pas tant ce que tu prends, tant que c’est diversifié, que les calories que tu ingères qui sont importantes, etc.

Donc trouve la façon de faire la plus adaptée à ton mode de vie, le corps humain s’adapte rudement bien, ce qui veut dire qu’il n’y en a pas qu’une seule 🙂

IV – Un petit peu tous les jours

Es-ce qu’il y a vraiment besoin d’une explication ?
 


Là, je vais parler d’une méthode qui m’est propre. Mais j’ai remarqué que faire un peu tous jours permet d’avoir un petit quelque chose auquel se raccrocher. Je ne te parle pas de prendre ta grosse séance d’entraînement et la diviser sur toute ta semaine.
Je ne pense pas que la chose soit adaptée, parce que ça la rallonge, de part l’échauffement que tu devras faire, etc etc, et je ne pense pas que ça soit optimal pour la récupération des muscles.

Mais en revanche, les jours ou tu ne fais pas d’activité intense, fais toi une petite routine d’étirements, de massage, ou de marche. Bref, un petit peu chaque jour, au final, ça déstresse, et rend cela moins difficile à la longue. Si tu es de ces personnes qui se démotivent très vite, ça peut être la clé pour toi 🙂

V – Entraîne des gens avec toi, mais prépare toi à être seul(e)


C’est extrêmement difficile de motiver quelqu’un à faire quelque chose pour la simple et bonne raison que la motivation doit venir de soi. Cependant, c’est aussi bien plus amusant de faire du sport si on est avec la bonne personne, celle qui ne te jugera pas, qui voudra progresser avec toi et pas contre toi.

Donc oui, c’est génial d’avoir quelqu’un comme ça, et ça rendra tes séances bien plus faciles, d’autant que cela fait des séances de sport des rendez vous, et cela t’engage à encore moins les louper.
Cependant, tu risques bien vite de déchanter en t’apercevant qu’en réalité, la volonté risque de bien souvent abandonner ton/ta partenaire.

Et c’est à ce moment là qu’intervient toute la préparation mentale que tu avais faite avant, à savoir, ne pas te décourager, et continuer. Cela aura pu te donner un coup de boost, et peut-être qu’un an plus tard il/elle regrettera en voyant ton corps ou tes aptitudes physiques, alors que les sien(ne)s sont loin derrière, mais en attendant ben, il ne faut pas abandonner 🙂

Voilà, en espérant que ça t’aide à te mettre sur le chemin du sport, et à y rester 🙂

Laisser un commentaire