Quand on parle d'un démonteur de mythes...
Quand on parle d’un démonteur de mythes…


Comme je le disais dans mon poste sur la « no-bullshit attitude », le monde du sport est rempli de stéréotypes divers et variés, tellement tenaces qu’ils faut faire des recherches pendant des heures pour arriver à démêler le vrai du faux.
Mais toi, t’es chanceux, parce que tu es venu sur mon blog aujourd’hui eheh :p !
Je ne prétends pas avoir la vérité absolue sur tout, mais il y a quand même deux ou trois sujets dont je commence à saisir la teneur, et c’est un plaisir de les partager ici.

On va se mettre tout de suite à table (c’est le cas de le dire).

Mythe n°1 : Eat clean, train dirty

Ma version, revue et corrigée
Ma version, revue et corrigée

On essaye de nous le faire passer celui là, par tous les moyens possibles. Même si il est vrai que manger des légumes, et des aliments avec une bonne valeur nutritive ( comme les céréales complètes) c’est très bon pour la santé, ça ne veut pas dire que tu ne peux pas manger ce que tu veux aussi, et pas seulement une fois par semaine avec un cheat meal hein. Tu peux manger du gâteau tous les jours et rester « fit », tant que tu ingères tes calories de maintenance, et pas plus !
Comme devait probablement te dire ta grand mère (en tous cas, c’est ce que la mienne me disait) : mange de tout de manière équilibrée, et tu n’iras jamais voir le docteur. Et en plus de ça, chose ultime, tu as en plus le droit à un écart de temps en temps ! Rééquilibre juste ton apport de calories sur la semaine, et tout ira bien tu verras 🙂

Mythe n°2 : Il faut manger plein de petits repas tous les 3-4h/ton corps ne peut digérer que 30 gramme de protéines toutes les 4h.

J’ai mis ces deux là ensemble parce qu’ils relèvent de la même chose à savoir : manger toutes les 4h, c’est l’idéal pour un sportif.
Attention, je ne dis pas que manger plus de petits repas, ça ne peut pas aider par exemple ceux qui ont du mal à prendre du poids, ou ceux qui ont constamment faim. C’est une manière de faire comme une autre. Seulement, il faut arrêter de dire que c’est la seule !
La donnée de « 30g de protéines toutes les 4h » est quelque chose qui tiens de la confusion : le corps ne peut effectivement que digérer 30g de protéines en 4h, seulement, si il y en a plus dans la nourriture, il ne va pas la rejeter, il va simplement prendre plus longtemps que 4h à les digérer.
Ensuite, j’ai entendu dire par certains que ça serait très mauvais pour l’insuline de manger des gros repas séparés par quelques heures de jeûne, et que cela pourrait même mener au diabète.
En fait c’est tout le contraire, comme dit ici.
Sans te faire un cours de biologie, si on affaiblit notre sensibilité à l’insuline, le foie ne saura plus quand déstocker des graisses pour en faire du glucose, nécessaire au bon fonctionnement de notre corps. En gros, un des nombreux rôle du foie est de maintenir ce taux à 1g par litre.
Seulement, pour cela, il s’appuie sur cette hormone s’appelant l’insuline, et qui se libère à chaque fois que l’on manque. Si il y est sensible, il saura qu’il ne faut pas déstocker, mais au contraire, ne rien puiser dans les graisses, voir stocker. En revanche si il n’y est plus sensible, alors ça devient n’importe quoi, et ne plus pouvoir réguler ce taux de glucose dans le sang c’est le diabète (cause de beaucoup de morts, de cécité, et membres amputés…).
Ceux qui défendent les 6 ou 8 repas par jour disent qu’apporter de plus faibles quantités limitent les pics d’insuline, donc que l’on garde notre sensibilité à celle-ci.
Cependant, si tu ne fais que 2 ou 3 gros repas, avec une période de jeûne intermittent par exemple, eh bien certes, ton pic d’insuline augmentera, mais comme tu n’en auras pas eu dans le sang avant, ta sensibilité y sera même accrue !
Donc si quelqu’un te dit que ça n’est pas bon, tu peux l’envoyer sur les roses avec mes compliments 😉

Mythe n°3 : La musculation, ça fait des muscles plein d’eau, et pas performants

Ce gars là n'a pas fait de musculation, il s'est INJECTE du synthol dans les muscles, nuance !
Ce gars là n’a pas fait de musculation, il s’est INJECTE du synthol dans les muscles, nuance !

Je l’ai déjà expliqué ici, mais la musculation, c’est une pratique obligatoire pour 70 à 80% des sportifs qui veulent augmenter leurs performances. Pour les 20 à 30% restant, c’est juste que la pratique serait inutile comme pour les sports d’endurance, et encore on pourrait débattre sur le fait qu’augmenter sa force dans ses jambes, sans augmenter forcément le volume musculaire, ça pourrait être bon.
Si il y a autant de gens qui s’y mettent, penses tu sérieusement que ça ne soit qu’une discipline esthétique ? Certain évidemment, ne la pratique que pour ça. Mais une bonne frange, sans nier l’amélioration de l’aspect global, s’axe surtout sur les performances.
On remarque que c’est souvent dans les sports les plus médiatisés, et ou donc la concurrence se fait de plus en plus rude que les programmes de musculation prennent leur importance.
Donc oui, toucher à des haltères, c’est bien !

Mythe n° 4 : Boire de l’alcool va ruiner toutes tes performances

Intelligent... Ou pas trop trop en fait.
Intelligent… Ou pas trop trop en fait.

En fait, c’est un mythe qui dépend grandement des personnes, et des quantités que tu ingères. Bien sur que si tu te murges la gueule toutes les semaines, le résultat va s’en ressentir sur le sport ( quand tu es jeune ceci dit, tu peux te permettre plus d’écarts). Mais dans l’idée, ce n’est pas un verre, voir une cuite de temps en temps qui va ruiner tous tes efforts, ça serait complètement injuste que 95% du temps tu fasses gaffe, et que seulement pour 5%, tout le reste soit annihilé.
La meilleure quantité d’alcool pour le corps c’est rien du tout, car ça n’est pas bon pour le foie. Cependant, des études ont montré que ceux qui buvaient un verre par jour avaient tendance à moins d’attaques cardiaques que ceux qui ne le faisaient pas du tout.
Attention cependant à ne pas confondre corrélation et causalité, ça ne veut pas dire qu’il faut que tu te mettes à boire si tu n’en a pas l’envie ou l’habitude.
Mais tu sais ce qui est bien pire que l’alcool ? Le cortisol, une hormone sécrétée par notre corps, qui est en fait l’exacte inverse en terme d’effets que la testostérone. Et cette hormone, on en produit principalement quand on est… stressé.
Ce qui veut dire que si boire une bière après le travail avec tes amis te détend, ou que le petit verre de rouge à midi t’aide à passer un bon moment, il vaut mieux que tu le prennes, ça sera bénéfique pour toi 🙂 (Oui, prendre de grande quantités d’alcool te fait avoir des pics de cortisol, mais si ça te permet de ne pas être stressé au quotidien… C’est un mal pour un bien, il faut juste savoir prendre la mesure) !

Mythe n°5 : Faire du sport est le moyen magique de chopper (filles comme garçons)

Je pense que je vais parler à ma génération avec ça :p
Je pense que je vais parler à ma génération avec ça :p

Alors je vois beaucoup de gens qui se mettent au sport uniquement dans le but d’être plus attirant physiquement etc. Il est clair et net que tu vas l’être, et sans doute que tu vas plus taper à l’oeil de la gente qui te plaît. Cependant, il ne faut pas que ça soit ton unique objectif si tu te lances dans le sport, car tu vas être extrêmement déçu(e) si c’est le cas. En effet, faire du sport donne de la confiance en soi, car tu connaîtras tes capacités, et cela donne un boost d’égo qui est souvent apprécié. En revanche, pour ce qui est du physique pur, je te le dis, la majorité des gens s’en foutent. Ça va être le petit détail qui t’aider peut-être à capter le regard de ta conquête, mais c’est tout.
Tu vas me dire que ça ne ressemble pas aux autres conseils, et que c’est plus une leçon de vie moralisatrice ou quoi, mais en fait, c’est plus général que ça.
Quand les motivations sont uniquement celles-ci, bien souvent on se rend compte que ça ne marche pas autant qu’on le voudrait, et on arrête tout bonnement et simplement le sport au bout de quelques mois. Je t’invite donc à penser par rapport à toi plutôt que par rapport aux autres, et tu verras que ça ira bien mieux comme ça !

Laisser un commentaire