Vif-argent... La scène la plus stylée de tout ce film !
Vif-argent… La scène la plus stylée de tout ce film !


La vitesse est une qualité physique indispensable dans beaucoup de sports, elle permet d’être plus efficace, plus performant, et quelques fois ça sera elle qui fera la différence entre toi et tes concurrents. De plus, dans la vie de tous les jours, pour ceux qui veulent être « athlètes du quotidien » c’est un avantage certain. Pour rattraper le vase ming que tu viens de faire tomber par inadvertance avant qu’il ne se brise sur le sol, ou simplement pouvoir sauter dans le bus à temps alors que tu le vois arriver à l’autre bout de la rue et que tu n’es pas encore à l’arrêt.
Bref, savoir comment orienter son entraînement pour privilégier ça, c’est utile.

Mais la vitesse n’est pas constituée que d’une seule chose, en fait, ce sont plusieurs facteurs qui se combinent pour créer cette qualité. Je vais te les présenter maintenant, pour savoir sur quoi travailler.

Les constituantes de la vitesse

 

Ça c’est la vitesse d’enchaînement !

 

  • Tout d’abord, on a la vitesse de réaction. Fondamentalement, quand un stimulus est perçu, il met un certain temps à être tout d’abord reconnu, analysé, et finalement à ce qu’une réponse adéquate soit calculée par le cerveau, qui la transmet au corps pouvant agir par la suite. Le but de l’amélioration de cette qualité est de pouvoir réagir bien plus rapidement. Il existe plusieurs type de vitesse de réaction. Celle à un stimulus unique, ne pouvant se traduire que par une réponse unique. L’exemple le plus simple reste celui du coureur, ou du nageur, attendant le coup de départ de la course. Le signal sera donc le coup de feu, et la réaction unique, le fait de démarrer sa course. On peut améliorer cette propriété, d’entre 5 et 10% ce qui en fait un gain peu important, mais non négligeable.
    Il existe aussi celle avec plusieurs stimuli, pouvant se traduire en différentes réponses appropriées. C’est celle des artistes martiaux/sportifs de combat. La façon de parer l’attaque d’un adversaire, et de contre-attaquer n’est pas unique, et il faut choisir la plus adaptée dans le temps le plus court possible. Cette section peut être améliorée d’environ 40% ! Ce qui est énorme, n’es-ce pas ? Plus les stimuli et les réponses sont complexes, plus on peut améliorer, ça semble logique.
  • La vitesse d’exécution est le deuxième constituant. C’est la capacité d’effectuer un geste simple ou complexe le plus rapidement possible. C’est la contraction musculaire, et la capacité du cerveau à envoyer les bons neuro-transmetteurs rapidement qui interviennent ici. La technique est fondamentale, car c’est grâce à elle qu’on va réussir à contracter uniquement les bons muscles (rappelle toi du couple agoniste/antagoniste), et ne pas se fatiguer inutilement. Il  y a une part d’inné, bien sur, mais on peut toujours s’améliorer en travaillant sur sa force pour mobiliser de nombreuses fibres musculaires, etc.
  • La vitesse d’enchaînement, ou la capacité de fournir une fréquence de geste importante, est la troisième et dernière constituante de ce qu’on qualifie comme étant la vitesse dans le sport. Elle est liée au système nerveux permettant d’envoyer des signaux de façon rapide pour provoquer la contraction et le relâchement des muscles rapidement, de manière cyclique ou non.
Maintenant que tu sais à peu près à quoi correspond la vitesse, on va parler de la suite, ce qui t’intéresse :

Améliorer sa vitesse

C'est fou le nombre de super-héros avec une super-vitesse !
C’est fou le nombre de super-héros avec une super-vitesse !
Si je t’ai parlé de ces 3 caractéristiques plus haute, c’est pour une raison précise : il faut les entraîner toutes les 3, de manière séparée ou non, pour augmenter ta vitesse de façon efficace. Voici donc certaines méthodes pour y arriver.
  • Pour la vitesse de réaction, il  va falloir le faire de manière générale, et spécifique. C’est à dire qu’il va falloir s’entraîner à réagir rapidement à n’importe quel stimulus, et aussi, si tu pratiques un sport et que tu souhaites t’améliorer dans ton activité, à un signal avec réponse précise spécifique à ton sport.
    Pour la partie générale, ça peut être complètement fun. Le but c’est de travailler ta concentration à n’importe quel moment. Il a été prouvé que jouer à des jeux vidéos, du genre FPS, aidait à la coordination oeil-main, et aussi à cette vitesse de réaction, alors pourquoi t’en priver (enfin n’en abuse pas trop non plus hein :p ) ?
    Tu peux t’entraîner avec un ami aussi, prend une balle de tennis, et demande lui, alors que tu te tiens face à un mur, avec lui dans ton dos, de jeter les balles sur le mur. Essaye de les rattraper avant qu’elles touchent le sol !
    Dans une registre plus technique, pour les sports de combat par exemple, tu peux déclencher un enchaînement bien précis sur un sac de frappe avec des stimuli prédéterminés à l’avance avec un entraîneur, ou un programme informatique aussi.
    Par exemple, à une époque, j’avais codé un programme qui flashait des couleurs différentes selon la frappe de kendo que je devais effectuer, de manière aléatoire, et ce n’est qu’une idée 🙂

    A noter que l’anticipation peu permettre une amélioration drastique de la vitesse de réaction mais… Elle peut aussi engendrer des erreurs, à tes risques et périls !

  • La vitesse d’exécution quant à elle, s’acquiert grâce à l’entraînement des fibres musculaires, et leur mobilisation. Donc il va falloir commencer par faire travailler sa force maximale, afin de pouvoir utiliser le plus possible de fibres musculaires en même temps. On verra l’amélioration de façon très rapide pour les mouvements simples, en revanche, pour les mouvements complexes, ça sera un peu différent. Il va falloir travailler par la suite avec des charges moyennes (le poids du corps est recommandé), et de la pliométrie pour augmenter sa vitesse de contraction. 
    Je te conseille aussi de par exemple, faire une série à force maximale, et enchaîner directement sur des charges très faibles mais le plus vite que tu peux, se rapprochant du geste de ton sport. Tu vas recruter le maximum de fibres, et augmenter encore ta vitesse 🙂 !
    Comme je l’ai déjà précisé, le geste et la façon de travailler avec les muscles relâchés est la première chose que tu dois viser, c’est par l’amélioration technique que tu feras les plus grands progrès. N’hésite pas à te corriger, et te faire corriger 🙂
  • Pour augmenter ta vitesse d’enchaînement eh bien… Tu vas devoir en faire. Il va falloir travailler sur ta capacité à accélérer et décélérer très rapidement. Tu peux faire des parcours de pliométrie le plus vite possible (du style échelle de pliométrie), utiliser des pneus aussi !
    Tu peux faire des intervalles de courses du style rapide-lent-rapide,
    Le but va être de te faire enchaîner, encore et encore, le plus rapidement possible.
    La poire en boxe est intéressante. Pour l’art martial que je pratique, nous avons des exercices dans le vide, dont un en particulier qui consiste à enchaîner le plus rapidement des frappes dans le vide dans un mouvement répétitif (haya-suburi). Sans pour autant chercher à travailler l’endurance, faire une alternance rapide-lente va permettre d’améliorer cette vitesse d’enchaînement !
N’oublie pas de t’échauffer non plus, avant de faire une activité qui nécessite de la vitesse. Cela va préparer tes muscles et fluidifier ton sang. Et te mettre en condition mentalement est une bonne chose aussi. Naturellement, le manque de sommeil est extrêmement mauvais et risque de te faire perdre à la fois de la vitesse de réaction, mais aussi des capacités physiques, et avoue que ça serait dommage 🙂

Voilà, maintenant tu en sais un peu plus sur la vitesse de façon générale.
A noter qu’habituellement, je prends ce qui m’intéresse un peu partout sur le web pour rédiger mes articles, mais ici, je me suis en grande partie inspiré de ce site, que je trouve fantastique pour traiter ces questions de part le fait qu’il est complet !
Si l’entraînement de vitesse t’intéresse, n’hésite pas à y faire un tour, si tu n’as pas peur du pavé :
http://www.e-s-c.fr/vitesse.html

Laisser un commentaire