Le sommeil : ne jamais le négliger

Le marchand de sable va passer... Et il est pas content :p !
Le marchand de sable va passer… Et il est pas content :p !



On a tous des journées bien remplies, et on a tous au moins souhaité un jour qu’elles fassent 72h. Cependant, de part ce fait, on a bien souvent tendance à couper dans les seuls moments qui ne nous semblent pas important : les temps de repos, et particulièrement le sommeil.
Je pense que c’est la plus grave erreur de notre société moderne. Même si certaines études ont montré que l’homme à l’époque préhistorique ne dormais pas 7-8h d’affilé, mais bien 4h, puis 1h d’éveil, puis encore 4h, le fait reste là : On a besoin d’un temps conséquent (environ 1/3 de la journée) pour récupérer, et je vais tenter de t’en donner les raisons.

Quelles sont les conséquences d’un manque de sommeil ?

Le sujet est vaste, mais une fois n’est pas coutume, je vais l’axer d’une façon plus générale, que simplement autour du sport.

  • Le cerveau en pâti, de manière catégorique. Certaines fonctions cognitives et de réaction s’en trouvent fortement affectées, résultat : on est dans le coltard. Ça peut sembler évident, tout le monde sait à quel point il est pénible de ne pas avoir assez de sommeil. Mais le pire dans tous cas, c’est que tu ne peux pas rattraper le sommeil que tu as perdu. Même si tu dors 3 jours de manière complètement normale, tu peux encore être fatigué, dans le mou. Une étude récente a soulevé l’hypothèse qu’en cas de manque de sommeil prolongé, les dommages pourraient être irréversibles sur le cerveau !
    Bon, ne soyons pas non plus alarmistes, il ne faut pas sous-estimer la plasticité de ce dernier, et si certaines personnes se sont fait transpercer le crâne de part en part, et ont réussi à conserver la plupart de leurs fonctions cérébrales, c’est qu’il ne faut pas dramatiser.
    Ceci dit, un manque de sommeil à répétition pourrait être bien plus grave que ce qu’on ne pense en général.
  • Une étude a montré que ceux qui manquaient de sommeil ne perdaient que très peu de graisse en période de diète.  Les statistiques exactes sont que quand on perd du poids, en temps normal, on perd environ 50% de graisses (je reste critique, car ça me semble bien faible, et cela doit amplement dépendre du régime alimentaire). Alors que sinon, dans le même cadre, avec le même poids perdu, on passe à 25% de graisses ! On divise par 2 l’efficacité de notre régime, moyen non ?
  • Avec ça, tu auras compris que les hormones qui contrôlent les graisses se mettent à disjoncter n’es-ce pas ? Eh bien tu ne crois pas si bien dire. En période de manque de sommeil (après seulement 4 jours) ton organisme se met à déconner sérieusement. Les cellules graisseuses commencent à se stocker n’importe ou, dans les tissus les moins adaptés pour ça. Par exemple dans le foie. Le danger ? L’obésité et le diabète, rien que ça !
    Bon encore une fois je te rassure, ce n’est pas si tu fais ça une fois que tu deviendras obèse, mais tu peux prendre du poids bien plus vite que tu ne le penses.
  • Pour en rajouter une couche,  plus tu manques de sommeil, plus tu as faim. La logique derrière ça est toute simple : tu te sens en manque d’énergie, ton corps aussi. Résultat, tu manges, car une des sources d’énergie, c’est la nourriture. Après ça, bien sur, tu te sens près à repartir, mais très vite, tu as encore faim, et c’est tout à fait normal : la nourriture n’a pas compensé ton manques d’énergie, cela t’a juste servi à le masquer pour un temps. Cela a deux conséquences : d’une part, tu gaspilles ton temps à manger, et de l’autre eh bien, ta demande calorique réelle par journée n’évolue pas au même niveau que ton estomac te demande de la nourriture : tu manges trop, tu prends du poids (la plus vieille logique du monde).
  • Last but not least, ta motivation à faire de l’exercice va chuter drastiquement. Comme durant ton sommeil, tu ne vas créer que très peu de synthèse protéique (nécessaire au développement de ton corps et tes muscles), tu n’auras pas l’impression de progresser, et c’est normal : tu ne progresseras pas, voir tu risques de régresser car tu démoliras tes muscles, comme tout pratiquant de sport, mais tu n’auras pas les moyens de les reconstruire. Deuxième effet kiss cool : s’entraîner est déjà difficile en temps normal, mais avec la sensation de fatigue induite par le sommeil, ça va devenir très, très pénible.
Bon, maintenant que tu sais à peu près ce qui est mauvais dans le manque de sommeil (et que tu vas arrêter de sacrifier ça pour wow, n’es-ce pas ?) , voyons voir pour ne plus jamais avoir à subir ça :

Comment mieux dormir ?

  • Déjà, il faut ORGANISER ton emploi du temps. Ça paraît être évident comme le nez au milieu de la figure, mais ça ne l’est pas. Ça veut dire qu’il va falloir que tu planifies les tâches que tu as à faire sur le long terme. Mieux vaut un petit peu chaque jour, que beaucoup d’un seul coup, ça marche comme l’entraînement sportif ça !
    Certains n’aiment pas se sentir dans le carcan d’un emploi du temps bien réglé, et je les comprends. Si tu arrives à avoir tes heures de sommeil sans ça, ça n’est pas à toi que je m’adresse. Mais si tu n’y arrives pas, alors tu devrais t’y essayer.
  • Pour ceux qui ont du mal à s’endormir, mieux vaut éviter les lumière de type « bleu » style ordinateur, télé, smartphone, avant d’aller dormir. Certaines études ont prouvé que ça n’était pas bénéfique et pouvait conduire à des difficultés pour s’endormir. Mieux vaut lire un livre par exemple, (lumière dite « jaune ») qui aide à s’extraire du quotidien, et favorise l’apaisement nécessaire à une bonne nuit de sommeil.
  • Si tu ne peux vraiment pas dormir dans ton lit, n’hésite pas à faire des siestes, pas plus longues que 30 minutes. Les effets en sont véritablement bénéfiques (l’humain serait conçu pour dormir entre 14 et 15h, le coup de barre de l’après midi), et peuvent t’aider à au moins conserver un peu de repos.
Les astuces sont nombreuses,et tu peux en trouver des tonnes sur internet, il faut les essayer pour voir celles qui te correspondent le mieux. Cela dépend des personnes, mais en général, avec un peu de bonne volonté, tu peux toujours t’en sortir pour dormir suffisamment par nuit, même en période d’examen :p

Sur ce, bonne sieste à tout le monde 🙂

Laisser un commentaire