C'est magique, et ça a rapport avec les muscles aussi... Je présume...
C’est magique, et ça a rapport avec les muscles aussi… Je présume…


Bonjour !
Aujourd’hui on attaque un section un peu particulière. En effet, j’ai quasiment tout le temps pratiqué le renforcement physique au poids du corps, et très, très rarement, je suis allé en salle ( tout au plus 10 fois dans ma vie), seulement quand il n’y avait personne d’ailleurs.
Je n’ai jamais eu à ma disposition beaucoup de moyens financiers à consacrer à cela d’ailleurs, car mon activité principale – Le Kendo – est déjà un formidable mange frique ahah 🙂


Néanmoins, je suis arrivé à Tokyo récemment, dans le but de devenir meilleur dans cet art martial, et ne disposant pas d’une barre de traction chez moi, j’ai commencé à m’intéresser à du matériel de musculation me permettant de pallier à ça d’une part, et m’entraîner de manière plus efficace de l’autre, pour optimiser et diversifier mes séances.

Je vais donc te parler de matériel et entamer cette section avec un type d’outil en particulier, et tu l’auras probablement deviné avec le titre :

Les élastiques


Bon alors tout d’abord, un élastique de fitness/musculation n’a rien à avoir avec ce qu’on peut se mettre dans les cheveux, ou pour maintenir des paquets ensembles, je te vois venir avec ton air sceptique genre « mais comment il veut qu’on fasse travailler nos muscles avec ça ?! ».

Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai, en fait, il faut plutôt dire que c’est exactement la même chose, mais en beaucoup, beaucoup plus gros.

En gros ça peut ressembler à ça
En gros ça peut ressembler à ça, mais il peut y en avoir avec des poignées, de formes différentes, etc etc. 

 

A quoi servent-ils ?


Ils présentent plusieurs avantages qui ne sauraient être négligés, dont en voici la liste :


  • Ils peuvent remplacer d’onéreux sets d’haltères sans soucis. En effet, avec un ou deux types d’élastique (par  exemple faible et moyen ) on peut avoir énormément de résistances différentes, simplement en réduisant la longueur de l’élastique à l’aide d’une boucle supplémentaire, ce qui augmentera la force nécessaire pour l’étirer.
  • Certains exercices ne sont possibles qu’avec des élastiques. Notamment si tu n’as pas de barre de traction, il existe des exercices de remplacement pour ça. Ce qui en fait un excellent allié quand tu n’as vraiment aucune possibilité de trouver un barre.
  • La résistance augmente au fur et à mesure des mouvements, en effet, plus on tire dessus, plus c’est difficile de l’étirer, donc c’est un bon moyen de travailler l’explosivité dans les fibres musculaires, pour tout ce qui est sports de combat par exemple.
 
Un bémol cependant, il va falloir changer les élastiques plus régulièrement que les haltères, car ceux-ci ont tendance à se détendre au fur et à mesure des entraînements. Ceci dit, il va falloir s’en servir pas mal avant que ça arrive hein.
Ce que je recommande en guise d’élastique

Déjà, choisis en qui ont des poignées, ça sera bien plus simple pour beaucoup d’exercices, et t’évitera de t’arracher les doigts par exemple.
Ensuite, je préconise d’avoir des élastiques renforcés avec du tissus, simplement pour éviter les déchirures qu’on aurait avec du plastique/caoutchouc pur (un coup d’ongle est si vite arrivé…).

Préfère en prendre de plus faible résistance, au pire, il suffira de réduire la longueur en faisant par exemple des boucles. Alors que si tu prends une résistance trop importante, certains exercices vont te sembler être un véritable calvaire, voir tout simplement impossibles.

 
Enfin, si tu n’as vraiment pas de quoi t’acheter du matériel, tu peux toujours te débrouiller avec, par exemple, des chambres à air de vélo, qui assureront un rôle très similaire.

Voilà donc pour les élastiques, j’espère que ça t’aura aidé et permis de découvrir de nouvelles perspectives sur l’entraînement 🙂

 

Laisser un commentaire